Dans un hors série numérique de la revue REVU,
la revue de poésie snob et élitiste,
deux inédits de confinerie,
c’est par ICI 

(Merci Sophie Lamarche)