Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

146 Dimanche – Lcep – Partie 2 – 2

Précédemment Partie 1Partie 2

2
Le temps de l’amour et de l’aventure

 

A la fois l’espace entre nous
la liberté, le centre
La joyeuse pensée de toi
Et le non espace
la même fréquence
Le souffle commun

 

             C’est une fake news, au bout de trois ans l’amour n’est pas fini. Il commence.
Il prend ses aises dans votre vie.
Le tourbillon s’apaise, la première surprise est plus ou moins passée. Je subodore qu’elle ne passera jamais tout à fait mais les sentiments se sont amarrés. Après l’onde de choc, on commence à intégrer l’existence de l’autre et son implication dans sa propre existence. Il faut bien à un moment ou un autre toucher terre, c’est là que ça se passe, là que c’est intéressant. C’est là qu’est l’aventure. Le temps de la rencontre est l’amour dans toute sa splendeur, la suite est l’amour dans toute sa vérité. lire plus…

25/5/19

Malgré toutes les ressemblances, toute situation de vie a, comme un nouveau-né, un visage unique, qui n’a jamais existé auparavant et que l’on ne retrouvera jamais plus. Elle appelle une réaction qui ne peut être préméditée. Elle ne demande rien qui appartienne au passé. Elle appelle une présence, une responsabilité. Elle appelle l’être tout entier.

[Martin Buber]

Précédemment

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

146 Dimanche – Lcep – Partie 2 – 2

Précédemment Partie 1Partie 2

2
Le temps de l’amour et de l’aventure

 

A la fois l’espace entre nous
la liberté, le centre
La joyeuse pensée de toi
Et le non espace
la même fréquence
Le souffle commun

 

             C’est une fake news, au bout de trois ans l’amour n’est pas fini. Il commence.
Il prend ses aises dans votre vie.
Le tourbillon s’apaise, la première surprise est plus ou moins passée. Je subodore qu’elle ne passera jamais tout à fait mais les sentiments se sont amarrés. Après l’onde de choc, on commence à intégrer l’existence de l’autre et son implication dans sa propre existence. Il faut bien à un moment ou un autre toucher terre, c’est là que ça se passe, là que c’est intéressant. C’est là qu’est l’aventure. Le temps de la rencontre est l’amour dans toute sa splendeur, la suite est l’amour dans toute sa vérité. lire plus…

25/5/19

Malgré toutes les ressemblances, toute situation de vie a, comme un nouveau-né, un visage unique, qui n’a jamais existé auparavant et que l’on ne retrouvera jamais plus. Elle appelle une réaction qui ne peut être préméditée. Elle ne demande rien qui appartienne au passé. Elle appelle une présence, une responsabilité. Elle appelle l’être tout entier.

[Martin Buber]

22/5/19

La voiture passe dans le village,
la zik à donf,
d’usage c’est rap ou basses,
Mireille Mathieu surprend.

Précédemment

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

146 Dimanche – Lcep – Partie 2 – 2

Précédemment Partie 1Partie 2

2
Le temps de l’amour et de l’aventure

 

A la fois l’espace entre nous
la liberté, le centre
La joyeuse pensée de toi
Et le non espace
la même fréquence
Le souffle commun

 

             C’est une fake news, au bout de trois ans l’amour n’est pas fini. Il commence.
Il prend ses aises dans votre vie.
Le tourbillon s’apaise, la première surprise est plus ou moins passée. Je subodore qu’elle ne passera jamais tout à fait mais les sentiments se sont amarrés. Après l’onde de choc, on commence à intégrer l’existence de l’autre et son implication dans sa propre existence. Il faut bien à un moment ou un autre toucher terre, c’est là que ça se passe, là que c’est intéressant. C’est là qu’est l’aventure. Le temps de la rencontre est l’amour dans toute sa splendeur, la suite est l’amour dans toute sa vérité. lire plus…

25/5/19

Malgré toutes les ressemblances, toute situation de vie a, comme un nouveau-né, un visage unique, qui n’a jamais existé auparavant et que l’on ne retrouvera jamais plus. Elle appelle une réaction qui ne peut être préméditée. Elle ne demande rien qui appartienne au passé. Elle appelle une présence, une responsabilité. Elle appelle l’être tout entier.

[Martin Buber]

22/5/19

La voiture passe dans le village,
la zik à donf,
d’usage c’est rap ou basses,
Mireille Mathieu surprend.

Précédemment