Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Précédemment

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

65

Se demander où vont la nuit
trottinant
en ribambelle
sur le bord des routes du Royaume
les sangliers ?

63 Dimanche

Je visite à nouveau cette célèbre phrase :
Vis chaque jour comme si c’était le dernier,
parce qu’un jour tu auras raison.
Le chemin parcouru me la montre sous un nouveau jour. lire plus…

60

Poussé par le vent,
en deux mouvements d’ailes,
le rouge-gorge sur la souche,
rétablit l’équilibre.

59

Je me renseigne dans le dictionnaire.
Il est dit que cela vient du latin ardere
littéralement : brûler !
Je demande à revoir le contrat.
Mais c’est trop tard,
les poètes, déjà, en font leur printemps.
Faut dire qu’ils s’y connaissent, question brûlures.

Précédemment

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

65

Se demander où vont la nuit
trottinant
en ribambelle
sur le bord des routes du Royaume
les sangliers ?

63 Dimanche

Je visite à nouveau cette célèbre phrase :
Vis chaque jour comme si c’était le dernier,
parce qu’un jour tu auras raison.
Le chemin parcouru me la montre sous un nouveau jour. lire plus…

60

Poussé par le vent,
en deux mouvements d’ailes,
le rouge-gorge sur la souche,
rétablit l’équilibre.

59

Je me renseigne dans le dictionnaire.
Il est dit que cela vient du latin ardere
littéralement : brûler !
Je demande à revoir le contrat.
Mais c’est trop tard,
les poètes, déjà, en font leur printemps.
Faut dire qu’ils s’y connaissent, question brûlures.

Précédemment