Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

15

Parfois dans le Royaume
on marche contre le vent
sans merci
on se sent
Supercalifragilisticexpialidocious

13 Dimanche

Précédemment

Pas de deux

Je l’ai déjà décrit dans un recueil de prose-poésie mais le livre est pour l’instant inédit. Et puis on a le droit de ressasser aussi les bonnes choses.
L’écrire sous un autre angle.
Tout peut être dit avec d’autres mots.
Ou pas.
La scène reste fidèle dans ma mémoire, pas beaucoup de son mais tous les autres sens sur la sellette.
L’impression la plus précise et la plus durable est celle de la lumière.
Voilà pourquoi la photo est intacte. lire plus…

12

Au matin, le corps glisse dans une fissure et
les yeux voient le mur tout droit debout
qui tombera une brique après l’autre.
Par éclaircies, les mots abandonnent l’ombre,
chuchotent ce qu’ils ne savent pas,
des ciels obstinés tellement à s’ouvrir.
La mémoire s’endort quand tu viens.

[Brigitte Giraud in FPM revue]

09

Dans les bruits qui parviennent
on dirait que le monde
a pris la forme d’un rond point d’interrogations

Précédemment

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

15

Parfois dans le Royaume
on marche contre le vent
sans merci
on se sent
Supercalifragilisticexpialidocious

13 Dimanche

Précédemment

Pas de deux

Je l’ai déjà décrit dans un recueil de prose-poésie mais le livre est pour l’instant inédit. Et puis on a le droit de ressasser aussi les bonnes choses.
L’écrire sous un autre angle.
Tout peut être dit avec d’autres mots.
Ou pas.
La scène reste fidèle dans ma mémoire, pas beaucoup de son mais tous les autres sens sur la sellette.
L’impression la plus précise et la plus durable est celle de la lumière.
Voilà pourquoi la photo est intacte. lire plus…

12

Au matin, le corps glisse dans une fissure et
les yeux voient le mur tout droit debout
qui tombera une brique après l’autre.
Par éclaircies, les mots abandonnent l’ombre,
chuchotent ce qu’ils ne savent pas,
des ciels obstinés tellement à s’ouvrir.
La mémoire s’endort quand tu viens.

[Brigitte Giraud in FPM revue]

10

L’aube rougie
la blanche campagne
combien regardent le ciel
à cet instant précis ?

09

Dans les bruits qui parviennent
on dirait que le monde
a pris la forme d’un rond point d’interrogations

Précédemment

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

15

Parfois dans le Royaume
on marche contre le vent
sans merci
on se sent
Supercalifragilisticexpialidocious

13 Dimanche

Précédemment

Pas de deux

Je l’ai déjà décrit dans un recueil de prose-poésie mais le livre est pour l’instant inédit. Et puis on a le droit de ressasser aussi les bonnes choses.
L’écrire sous un autre angle.
Tout peut être dit avec d’autres mots.
Ou pas.
La scène reste fidèle dans ma mémoire, pas beaucoup de son mais tous les autres sens sur la sellette.
L’impression la plus précise et la plus durable est celle de la lumière.
Voilà pourquoi la photo est intacte. lire plus…

12

Au matin, le corps glisse dans une fissure et
les yeux voient le mur tout droit debout
qui tombera une brique après l’autre.
Par éclaircies, les mots abandonnent l’ombre,
chuchotent ce qu’ils ne savent pas,
des ciels obstinés tellement à s’ouvrir.
La mémoire s’endort quand tu viens.

[Brigitte Giraud in FPM revue]

10

L’aube rougie
la blanche campagne
combien regardent le ciel
à cet instant précis ?

09

Dans les bruits qui parviennent
on dirait que le monde
a pris la forme d’un rond point d’interrogations

Précédemment