Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

4/10/19

 

Il arrive qu’un mot, saisi à la volée
séduise l’oreille et l’esprit dans un même mouvement
Diaprure

3/10/19

 

Pas un accroc
pas une nuance
d’un seul tenant
le bleu, le ciel
nickels

2/10/19

 

Parfois faire un pas en arrière
regarder ce que l’on dit
avec les yeux de nos jeunes années
On ne reconnaît rien

Tu peux m’envoyer la méditation en mp3 sur whatsapp ?

1/10/19

 

Le grand danger, fillette,
ce sont les certitudes.

30/9/19

 

Dans le dossier des facéties

L’ami commande un de mes livres sur Internet –
d’occasion comme neuf, quelques euros gagnés.
Le livre arrive chez lui, à Berlin.
Il vient passer ici, en Provence, un week-end en famille.
Il me montre le livre. lire plus…

28/9/19

 

Et je dis aux Femmes trois choses
– votre indépendance économique est la clé de votre libération. Ne laissez rien passer dans les gestes, le langage, les situations qui attentent à votre dignité. Ne vous résignez jamais.

[Gisèle Halimi in Journal Le Monde 22/09/2019]

27/9/19

 

L’équinoxe passé
la nuit cherche la chaleur
Les marcassins mangent les raisins

26/9/19

 

Voilà ce qui arrive
dans un monde sans fumeurs
on n’a pas de feu
pour allumer le gâteau d’anniversaire

25/9/19

 

Remercier la plus vieille dame
bien mise
croisée l’autre jour dans les rues de Gordes
Avec son sage t-shirt ACDC
et ses baskets dorées
elle m’a rappelée
l’importance de vivre sa vérité

24/9/19

 

L’odeur du sous-bois
le lendemain de la pluie
La dentelle du soleil
à travers les grands pins

23/9/19

 

Un dimanche après-midi
à jouer aux cartes
cinq jeunes hommes
à mes yeux
des gamins
pour toujours

21/9/19

 

Elsa Platte avait toujours été sensible à ce ton des conversations familières, conjugales et quotidiennes, qui n’ont rien de palpitant ou de passionnant, mais qui sont la matière du lien. Car toute chose dite à l’autre, livrée, ou offerte comme un cadeau, comme son envie de partager, ne sert qu’à le tisser. Oui, nos amours autant que nos amitiés étaient des tresses de mots, comme ces épaisses cordes lisses le long desquelles on doit grimper enfant à l’école.

[Alice Ferney in Paradis conjugal – Albin Michel]

20/9/19

 

On l’a tous vu
dans le Vercors
sauter à l’élastique

19/9/19

 

Dans la lune
se trouve une magie
à son image

18/9/19

 

Parler c’est écrire sans correction
ce doit être juste dès le premier jet
Sentir, parler sans les mots
ne laisse aucune alternative

17/9/19

 

Des fois on est un peu comme ce chat
qui arrive en courant
au bruit de la porte qui s’ouvre

16/9/19

 

Quand tout paraît vain
même écrire
jamais aimer

258 Dimanche

 

Repos


Tous vous le diront
il se trouve une grande sagesse
dans le fait de ne rien faire

14/9/19

 

Au fond de la forêt obscure
je soulève une branche morte
dans le creux qu’a laissé son empreinte
des gouttelettes de poix résineuse
bordent d’une dentelle luisante le seuil
de l’autre monde


[Jean-Pierre Chambon in Tout venant – Editions Héros-Limite]

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

4/10/19

 

Il arrive qu’un mot, saisi à la volée
séduise l’oreille et l’esprit dans un même mouvement
Diaprure

3/10/19

 

Pas un accroc
pas une nuance
d’un seul tenant
le bleu, le ciel
nickels

2/10/19

 

Parfois faire un pas en arrière
regarder ce que l’on dit
avec les yeux de nos jeunes années
On ne reconnaît rien

Tu peux m’envoyer la méditation en mp3 sur whatsapp ?

1/10/19

 

Le grand danger, fillette,
ce sont les certitudes.

30/9/19

 

Dans le dossier des facéties

L’ami commande un de mes livres sur Internet –
d’occasion comme neuf, quelques euros gagnés.
Le livre arrive chez lui, à Berlin.
Il vient passer ici, en Provence, un week-end en famille.
Il me montre le livre. lire plus…

28/9/19

 

Et je dis aux Femmes trois choses
– votre indépendance économique est la clé de votre libération. Ne laissez rien passer dans les gestes, le langage, les situations qui attentent à votre dignité. Ne vous résignez jamais.

[Gisèle Halimi in Journal Le Monde 22/09/2019]

27/9/19

 

L’équinoxe passé
la nuit cherche la chaleur
Les marcassins mangent les raisins

26/9/19

 

Voilà ce qui arrive
dans un monde sans fumeurs
on n’a pas de feu
pour allumer le gâteau d’anniversaire

25/9/19

 

Remercier la plus vieille dame
bien mise
croisée l’autre jour dans les rues de Gordes
Avec son sage t-shirt ACDC
et ses baskets dorées
elle m’a rappelée
l’importance de vivre sa vérité

24/9/19

 

L’odeur du sous-bois
le lendemain de la pluie
La dentelle du soleil
à travers les grands pins

23/9/19

 

Un dimanche après-midi
à jouer aux cartes
cinq jeunes hommes
à mes yeux
des gamins
pour toujours

21/9/19

 

Elsa Platte avait toujours été sensible à ce ton des conversations familières, conjugales et quotidiennes, qui n’ont rien de palpitant ou de passionnant, mais qui sont la matière du lien. Car toute chose dite à l’autre, livrée, ou offerte comme un cadeau, comme son envie de partager, ne sert qu’à le tisser. Oui, nos amours autant que nos amitiés étaient des tresses de mots, comme ces épaisses cordes lisses le long desquelles on doit grimper enfant à l’école.

[Alice Ferney in Paradis conjugal – Albin Michel]

20/9/19

 

On l’a tous vu
dans le Vercors
sauter à l’élastique

19/9/19

 

Dans la lune
se trouve une magie
à son image

18/9/19

 

Parler c’est écrire sans correction
ce doit être juste dès le premier jet
Sentir, parler sans les mots
ne laisse aucune alternative

17/9/19

 

Des fois on est un peu comme ce chat
qui arrive en courant
au bruit de la porte qui s’ouvre

16/9/19

 

Quand tout paraît vain
même écrire
jamais aimer

258 Dimanche

 

Repos


Tous vous le diront
il se trouve une grande sagesse
dans le fait de ne rien faire

14/9/19

 

Au fond de la forêt obscure
je soulève une branche morte
dans le creux qu’a laissé son empreinte
des gouttelettes de poix résineuse
bordent d’une dentelle luisante le seuil
de l’autre monde


[Jean-Pierre Chambon in Tout venant – Editions Héros-Limite]

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

4/10/19

 

Il arrive qu’un mot, saisi à la volée
séduise l’oreille et l’esprit dans un même mouvement
Diaprure

3/10/19

 

Pas un accroc
pas une nuance
d’un seul tenant
le bleu, le ciel
nickels

2/10/19

 

Parfois faire un pas en arrière
regarder ce que l’on dit
avec les yeux de nos jeunes années
On ne reconnaît rien

Tu peux m’envoyer la méditation en mp3 sur whatsapp ?

1/10/19

 

Le grand danger, fillette,
ce sont les certitudes.

30/9/19

 

Dans le dossier des facéties

L’ami commande un de mes livres sur Internet –
d’occasion comme neuf, quelques euros gagnés.
Le livre arrive chez lui, à Berlin.
Il vient passer ici, en Provence, un week-end en famille.
Il me montre le livre. lire plus…

28/9/19

 

Et je dis aux Femmes trois choses
– votre indépendance économique est la clé de votre libération. Ne laissez rien passer dans les gestes, le langage, les situations qui attentent à votre dignité. Ne vous résignez jamais.

[Gisèle Halimi in Journal Le Monde 22/09/2019]

27/9/19

 

L’équinoxe passé
la nuit cherche la chaleur
Les marcassins mangent les raisins

26/9/19

 

Voilà ce qui arrive
dans un monde sans fumeurs
on n’a pas de feu
pour allumer le gâteau d’anniversaire

25/9/19

 

Remercier la plus vieille dame
bien mise
croisée l’autre jour dans les rues de Gordes
Avec son sage t-shirt ACDC
et ses baskets dorées
elle m’a rappelée
l’importance de vivre sa vérité

24/9/19

 

L’odeur du sous-bois
le lendemain de la pluie
La dentelle du soleil
à travers les grands pins

23/9/19

 

Un dimanche après-midi
à jouer aux cartes
cinq jeunes hommes
à mes yeux
des gamins
pour toujours

21/9/19

 

Elsa Platte avait toujours été sensible à ce ton des conversations familières, conjugales et quotidiennes, qui n’ont rien de palpitant ou de passionnant, mais qui sont la matière du lien. Car toute chose dite à l’autre, livrée, ou offerte comme un cadeau, comme son envie de partager, ne sert qu’à le tisser. Oui, nos amours autant que nos amitiés étaient des tresses de mots, comme ces épaisses cordes lisses le long desquelles on doit grimper enfant à l’école.

[Alice Ferney in Paradis conjugal – Albin Michel]

20/9/19

 

On l’a tous vu
dans le Vercors
sauter à l’élastique

19/9/19

 

Dans la lune
se trouve une magie
à son image

18/9/19

 

Parler c’est écrire sans correction
ce doit être juste dès le premier jet
Sentir, parler sans les mots
ne laisse aucune alternative

17/9/19

 

Des fois on est un peu comme ce chat
qui arrive en courant
au bruit de la porte qui s’ouvre

16/9/19

 

Quand tout paraît vain
même écrire
jamais aimer

258 Dimanche

 

Repos


Tous vous le diront
il se trouve une grande sagesse
dans le fait de ne rien faire

14/9/19

 

Au fond de la forêt obscure
je soulève une branche morte
dans le creux qu’a laissé son empreinte
des gouttelettes de poix résineuse
bordent d’une dentelle luisante le seuil
de l’autre monde


[Jean-Pierre Chambon in Tout venant – Editions Héros-Limite]