Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

98

Un bout de chemin intense ensemble, une grande époque, une bonne équipe,
une belle personne.
Un peu comme des sœurs, d’ailleurs brouillées pareil, depuis presque dix ans.
Allez savoir pourquoi je pense à elle ce jour,
un souvenir tendre et gai.
J’apprends que c’est le jour où elle est partie.
Je pleure en paix.

95

On attendait la pluie depuis longtemps
elle apporte le froid
pour un léger rappel
Puis le printemps explose
tout le terrain
On dit c’est les beaux jours

94

Entendu à la radio,
quelqu’un a trouvé les mots :
cette épidémie de crédulité.

Personne n’est à l’abri.

Précédemment

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

98

Un bout de chemin intense ensemble, une grande époque, une bonne équipe,
une belle personne.
Un peu comme des sœurs, d’ailleurs brouillées pareil, depuis presque dix ans.
Allez savoir pourquoi je pense à elle ce jour,
un souvenir tendre et gai.
J’apprends que c’est le jour où elle est partie.
Je pleure en paix.

95

On attendait la pluie depuis longtemps
elle apporte le froid
pour un léger rappel
Puis le printemps explose
tout le terrain
On dit c’est les beaux jours

94

Entendu à la radio,
quelqu’un a trouvé les mots :
cette épidémie de crédulité.

Personne n’est à l’abri.

Précédemment

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

98

Un bout de chemin intense ensemble, une grande époque, une bonne équipe,
une belle personne.
Un peu comme des sœurs, d’ailleurs brouillées pareil, depuis presque dix ans.
Allez savoir pourquoi je pense à elle ce jour,
un souvenir tendre et gai.
J’apprends que c’est le jour où elle est partie.
Je pleure en paix.

95

On attendait la pluie depuis longtemps
elle apporte le froid
pour un léger rappel
Puis le printemps explose
tout le terrain
On dit c’est les beaux jours

94

Entendu à la radio,
quelqu’un a trouvé les mots :
cette épidémie de crédulité.

Personne n’est à l’abri.

Précédemment