Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

17/10/19

 

Avec de grands gestes, elle expliquait qu’il y a les écrivains de la faille et ceux de la force, mais qu’ils font tous le même métier, que cela revient au même parce que la faille est la force, et peut-être même vice-versa.
Personne ne mouftait sur le plateau.

12/10/19

 

La fillette et le poème


“Le poème, qu’est-ce que c’est ?
M’a demandé une fillette :
Des pluies lissant leurs longues tresses,
Le ciel frappant à mes volets,
Un pommier tout seul dans un champ
Comme une cage de plein vent,
Le visage triste et lassé
D’une lune blanche et glacée,
Un vol d’oiseaux en liberté,
Une odeur, un cri, une clé ?” lire plus…

10/10/19

 

Ciel et verdure à perte de vue
une pensée soudain pour un ami
que lui revienne la santé
lui faire livrer sur le champ
le plus possible de la belle lumière

8/10/19

 

Quand se pointe l’impression
que ça ne tourne pas bien rond
dans la tête ou sur la planète
ne pas perdre de vue
qu’arrive (presque) toujours
un autre jour

279 – Dimanche – Lcep 2/6

Précédemment Partie 1Partie 2

6

Le temps qui suit

 

 

Des papillons s’envolent sous les pas
il y a toujours du vent dans nos cheveux
même les weekends et les jours fériés

 

 

        Cela me manquera, je le sais. Vivre dans la nature. En caravane, on habite à moitié dehors, en prise directe avec le temps qu’il fait. On adapte les occupations. On s’intéresse aux nuances du moment, au froid, au chaud, au vent. Ça donne propension à la contemplation. lire plus…

5/10/19

 

Un enfant se tient immobile.
Il tient une bouteille dans ses mains.
Il y a un bateau dans la bouteille.
Il le regarde sans cligner
des yeux.
Il se demande où le petit bateau
peut naviguer s’il est retenu
prisonnier dans la bouteille.
Dans cinquante ans tu le sauras,
Captain Martin,
car la mer (vaste comme elle est)
n’est qu’une autre bouteille.


[Richard Brautigan in C’est tout ce que j’ai à déclarer]

2/10/19

 

Parfois faire un pas en arrière
regarder ce que l’on dit
avec les yeux de nos jeunes années
On ne reconnaît rien

Tu peux m’envoyer la méditation en mp3 sur whatsapp ?

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

17/10/19

 

Avec de grands gestes, elle expliquait qu’il y a les écrivains de la faille et ceux de la force, mais qu’ils font tous le même métier, que cela revient au même parce que la faille est la force, et peut-être même vice-versa.
Personne ne mouftait sur le plateau.

16/10/19

 

En quelques jours
le Royaume vire aux rouges, aux orangés
On dirait que des fauves courent dans la vallée

12/10/19

 

La fillette et le poème


“Le poème, qu’est-ce que c’est ?
M’a demandé une fillette :
Des pluies lissant leurs longues tresses,
Le ciel frappant à mes volets,
Un pommier tout seul dans un champ
Comme une cage de plein vent,
Le visage triste et lassé
D’une lune blanche et glacée,
Un vol d’oiseaux en liberté,
Une odeur, un cri, une clé ?” lire plus…

10/10/19

 

Ciel et verdure à perte de vue
une pensée soudain pour un ami
que lui revienne la santé
lui faire livrer sur le champ
le plus possible de la belle lumière

8/10/19

 

Quand se pointe l’impression
que ça ne tourne pas bien rond
dans la tête ou sur la planète
ne pas perdre de vue
qu’arrive (presque) toujours
un autre jour

7/10/19

 

Faites toujours et seulement ce qui vous ressource et vous convient, à votre rythme.

J’aime bien l’esprit.

279 – Dimanche – Lcep 2/6

Précédemment Partie 1Partie 2

6

Le temps qui suit

 

 

Des papillons s’envolent sous les pas
il y a toujours du vent dans nos cheveux
même les weekends et les jours fériés

 

 

        Cela me manquera, je le sais. Vivre dans la nature. En caravane, on habite à moitié dehors, en prise directe avec le temps qu’il fait. On adapte les occupations. On s’intéresse aux nuances du moment, au froid, au chaud, au vent. Ça donne propension à la contemplation. lire plus…

5/10/19

 

Un enfant se tient immobile.
Il tient une bouteille dans ses mains.
Il y a un bateau dans la bouteille.
Il le regarde sans cligner
des yeux.
Il se demande où le petit bateau
peut naviguer s’il est retenu
prisonnier dans la bouteille.
Dans cinquante ans tu le sauras,
Captain Martin,
car la mer (vaste comme elle est)
n’est qu’une autre bouteille.


[Richard Brautigan in C’est tout ce que j’ai à déclarer]

4/10/19

 

Il arrive qu’un mot, saisi à la volée
séduise l’oreille et l’esprit dans un même mouvement
Diaprure

2/10/19

 

Parfois faire un pas en arrière
regarder ce que l’on dit
avec les yeux de nos jeunes années
On ne reconnaît rien

Tu peux m’envoyer la méditation en mp3 sur whatsapp ?

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

17/10/19

 

Avec de grands gestes, elle expliquait qu’il y a les écrivains de la faille et ceux de la force, mais qu’ils font tous le même métier, que cela revient au même parce que la faille est la force, et peut-être même vice-versa.
Personne ne mouftait sur le plateau.

16/10/19

 

En quelques jours
le Royaume vire aux rouges, aux orangés
On dirait que des fauves courent dans la vallée

12/10/19

 

La fillette et le poème


“Le poème, qu’est-ce que c’est ?
M’a demandé une fillette :
Des pluies lissant leurs longues tresses,
Le ciel frappant à mes volets,
Un pommier tout seul dans un champ
Comme une cage de plein vent,
Le visage triste et lassé
D’une lune blanche et glacée,
Un vol d’oiseaux en liberté,
Une odeur, un cri, une clé ?” lire plus…

10/10/19

 

Ciel et verdure à perte de vue
une pensée soudain pour un ami
que lui revienne la santé
lui faire livrer sur le champ
le plus possible de la belle lumière

8/10/19

 

Quand se pointe l’impression
que ça ne tourne pas bien rond
dans la tête ou sur la planète
ne pas perdre de vue
qu’arrive (presque) toujours
un autre jour

7/10/19

 

Faites toujours et seulement ce qui vous ressource et vous convient, à votre rythme.

J’aime bien l’esprit.

279 – Dimanche – Lcep 2/6

Précédemment Partie 1Partie 2

6

Le temps qui suit

 

 

Des papillons s’envolent sous les pas
il y a toujours du vent dans nos cheveux
même les weekends et les jours fériés

 

 

        Cela me manquera, je le sais. Vivre dans la nature. En caravane, on habite à moitié dehors, en prise directe avec le temps qu’il fait. On adapte les occupations. On s’intéresse aux nuances du moment, au froid, au chaud, au vent. Ça donne propension à la contemplation. lire plus…

5/10/19

 

Un enfant se tient immobile.
Il tient une bouteille dans ses mains.
Il y a un bateau dans la bouteille.
Il le regarde sans cligner
des yeux.
Il se demande où le petit bateau
peut naviguer s’il est retenu
prisonnier dans la bouteille.
Dans cinquante ans tu le sauras,
Captain Martin,
car la mer (vaste comme elle est)
n’est qu’une autre bouteille.


[Richard Brautigan in C’est tout ce que j’ai à déclarer]

4/10/19

 

Il arrive qu’un mot, saisi à la volée
séduise l’oreille et l’esprit dans un même mouvement
Diaprure

2/10/19

 

Parfois faire un pas en arrière
regarder ce que l’on dit
avec les yeux de nos jeunes années
On ne reconnaît rien

Tu peux m’envoyer la méditation en mp3 sur whatsapp ?