15/01/21

Trois choses incommensurables

La diversité de tout
La puissance de la musique
L’amour d’un animal

14/01/21

Leçon 22 439

A l’épreuve de notre bienvaillance
l’impératif catégorique de Kant
si j’ai bien compris le concept expliqué par la dame à la radio
il s’agit de regarder ses propres actions sous l’angle :
et si tout le monde faisait comme moi ?
Intéressant, par les temps qui courent
ou pas ?

13/01/21

Mon éditeur m’envoie le bon à tirer pour la 4ème réimpression
On ne connait jamais la distance exacte entre soi et la rive
Une nouvelle mise en page
Je revois mon texte
Je l’avais écrit d’une façon extraordinaire, en un seul jet, après des années de maturation, l’équilibre est fragile, je ne peux rien toucher
Un vers cependant me tourne dans la tête depuis longtemps
parce que les temps changent, parce que nos esprits les suivent
qu’ils voient les choses sous d’autres angles
Le Boucher éditeur agrée lire plus…

12/01/21

Je viens de voir passer, sur le chemin devant la caravane, une dizaine de sangliers au galop
Le bruit affole le coeur
Le sauvage aussi
En même temps une merveille

11/01/21

Aujourd’hui, mon frère aîné (Yogi Les Bons Tuyaux, pour ceux qui suivent depuis longtemps) devient septuagénaire.
C’est juste mon grand frère, je ne comprends pas bien ce mot, encore moins le chiffre.
Au téléphone, avec son humour, souvent absurde, parfois noir (qui ne fait pas rire toute la famille, mais moi si), évidemment il parle de la mort.
De ce côté-ci de la route, on peut en parler, on a fait connaissance.
En tout cas, mon vieux frangin me fait toujours rire.
C’est lui qui n’ose pas dire à quel point il va bien de peur qu’on lui crève les pneus.

08/01/21

Le rayon de soleil
s’il ne perce le brouillard
colore
diffuse
cependant
vaste lumière

07/01/21

Tout est toujours angle de vue

Cette caravane à la fois précarité et nid douillet
en même temps exil, exclusion, et tanière accueillante
ces épreuves qui nous épuisent mais nous enseignent tant
parfois ce qui nous effraye, nous enchante à une autre heure du jour
ou le contraire
on ne peut s’arrêter à aucune vérité
pas même mathématique
le six est aussi un neuf

06/01/21

Les proverbes nous mentent

Tout est nouveau sous le soleil
chaque jour
et les vaches ne sont pas si bien gardées que ça

Publicité familiale

Vin-Satori

 

Une cave en ligne de vins naturels, bios et biodynamiques


Une sélection de vins vivants et boissons vibrantes

 

Pour dire

D’après des chercheurs américains, les flavanols et proanthocyanidines du raisin et du vin empêchent le virus du SRAS-CoV-2 de se fixer sur les cellules humaines.

Ces polyphénols également présents dans le thé vert et le cacao pourraient ainsi aider à lutter contre la pandémie.

[Source Vitisphere.com via Ilaria]

05/01/21

De temps en temps
quelque chose est sûre
ne fait aucun doute
comme un repos de l’esprit

Journal aléatoire – Saison 10 – 04/01/21

D’un hiver à l’autre
on oublie
le givre du petit matin à l’intérieur de la caravane
regarder tomber la neige
la paresse du lever
aller chercher au loin l’élan du jour
comme celui de l’année
même si les choses ne reviennent jamais comme avant
jusqu’à présent toujours reviennent les beaux jours

Bonnes fêtes à tous et à chacun

 
rendez-vous l’an prochain

curieux de ce qu’à nous dire il aura

 

La Force entre nous
En deux mille vingt et un
tout ira bien

Journal aléatoire saison 9 – Fin

Radio Aligre FM

Avec Antoine Gallardo, le Boucher du Luberon, dans l’émission Odyssées de Sophie Haluk,

nous avons, tous les trois je crois, passé un bon moment

reliés par téléphone et internet mais très présents

Si vous voulez écouter c’est par ICI

 

Murmures dans l’oreillette

Une vraie rencontre provoque une influence réciproque.
Deux mondes intimes interagissent et chacun modifie l’autre.
[Boris Cyrulnik]

Mais laïque

Parfois l’amour est avec nous
et avec notre esprit

La chance

Parfois on sait exactement
ce que veut dire
lâcher prise

Douceur

Parfois quelqu’un entend tout de votre poésie

Murmures dans l’oreillette

contre le mur au bar
une femme au regard triste
Colette je la nomme
un visage fatigué calé
sous un Stetson
des cheveux bruns sauvages
Régé-Color caramel brûlé
quelque chose de viril
mais de rondes fournitures
sous le manteau au col de fourrure
ne sais quel cheval elle choisit
mais je voudrais
qu’elle gagne

[Clara Regy in Adelino, Journal de Mars, Les Editions du Petit Rameur, via Terre à ciel]

[Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire]

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

15/01/21

Trois choses incommensurables

La diversité de tout
La puissance de la musique
L’amour d’un animal

14/01/21

Leçon 22 439

A l’épreuve de notre bienvaillance
l’impératif catégorique de Kant
si j’ai bien compris le concept expliqué par la dame à la radio
il s’agit de regarder ses propres actions sous l’angle :
et si tout le monde faisait comme moi ?
Intéressant, par les temps qui courent
ou pas ?

13/01/21

Mon éditeur m’envoie le bon à tirer pour la 4ème réimpression
On ne connait jamais la distance exacte entre soi et la rive
Une nouvelle mise en page
Je revois mon texte
Je l’avais écrit d’une façon extraordinaire, en un seul jet, après des années de maturation, l’équilibre est fragile, je ne peux rien toucher
Un vers cependant me tourne dans la tête depuis longtemps
parce que les temps changent, parce que nos esprits les suivent
qu’ils voient les choses sous d’autres angles
Le Boucher éditeur agrée lire plus…

12/01/21

Je viens de voir passer, sur le chemin devant la caravane, une dizaine de sangliers au galop
Le bruit affole le coeur
Le sauvage aussi
En même temps une merveille

11/01/21

Aujourd’hui, mon frère aîné (Yogi Les Bons Tuyaux, pour ceux qui suivent depuis longtemps) devient septuagénaire.
C’est juste mon grand frère, je ne comprends pas bien ce mot, encore moins le chiffre.
Au téléphone, avec son humour, souvent absurde, parfois noir (qui ne fait pas rire toute la famille, mais moi si), évidemment il parle de la mort.
De ce côté-ci de la route, on peut en parler, on a fait connaissance.
En tout cas, mon vieux frangin me fait toujours rire.
C’est lui qui n’ose pas dire à quel point il va bien de peur qu’on lui crève les pneus.

08/01/21

Le rayon de soleil
s’il ne perce le brouillard
colore
diffuse
cependant
vaste lumière

07/01/21

Tout est toujours angle de vue

Cette caravane à la fois précarité et nid douillet
en même temps exil, exclusion, et tanière accueillante
ces épreuves qui nous épuisent mais nous enseignent tant
parfois ce qui nous effraye, nous enchante à une autre heure du jour
ou le contraire
on ne peut s’arrêter à aucune vérité
pas même mathématique
le six est aussi un neuf

06/01/21

Les proverbes nous mentent

Tout est nouveau sous le soleil
chaque jour
et les vaches ne sont pas si bien gardées que ça

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

15/01/21

Trois choses incommensurables

La diversité de tout
La puissance de la musique
L’amour d’un animal

14/01/21

Leçon 22 439

A l’épreuve de notre bienvaillance
l’impératif catégorique de Kant
si j’ai bien compris le concept expliqué par la dame à la radio
il s’agit de regarder ses propres actions sous l’angle :
et si tout le monde faisait comme moi ?
Intéressant, par les temps qui courent
ou pas ?

13/01/21

Mon éditeur m’envoie le bon à tirer pour la 4ème réimpression
On ne connait jamais la distance exacte entre soi et la rive
Une nouvelle mise en page
Je revois mon texte
Je l’avais écrit d’une façon extraordinaire, en un seul jet, après des années de maturation, l’équilibre est fragile, je ne peux rien toucher
Un vers cependant me tourne dans la tête depuis longtemps
parce que les temps changent, parce que nos esprits les suivent
qu’ils voient les choses sous d’autres angles
Le Boucher éditeur agrée lire plus…

12/01/21

Je viens de voir passer, sur le chemin devant la caravane, une dizaine de sangliers au galop
Le bruit affole le coeur
Le sauvage aussi
En même temps une merveille

11/01/21

Aujourd’hui, mon frère aîné (Yogi Les Bons Tuyaux, pour ceux qui suivent depuis longtemps) devient septuagénaire.
C’est juste mon grand frère, je ne comprends pas bien ce mot, encore moins le chiffre.
Au téléphone, avec son humour, souvent absurde, parfois noir (qui ne fait pas rire toute la famille, mais moi si), évidemment il parle de la mort.
De ce côté-ci de la route, on peut en parler, on a fait connaissance.
En tout cas, mon vieux frangin me fait toujours rire.
C’est lui qui n’ose pas dire à quel point il va bien de peur qu’on lui crève les pneus.

08/01/21

Le rayon de soleil
s’il ne perce le brouillard
colore
diffuse
cependant
vaste lumière

07/01/21

Tout est toujours angle de vue

Cette caravane à la fois précarité et nid douillet
en même temps exil, exclusion, et tanière accueillante
ces épreuves qui nous épuisent mais nous enseignent tant
parfois ce qui nous effraye, nous enchante à une autre heure du jour
ou le contraire
on ne peut s’arrêter à aucune vérité
pas même mathématique
le six est aussi un neuf

06/01/21

Les proverbes nous mentent

Tout est nouveau sous le soleil
chaque jour
et les vaches ne sont pas si bien gardées que ça

Publicité familiale

Vin-Satori

 

Une cave en ligne de vins naturels, bios et biodynamiques


Une sélection de vins vivants et boissons vibrantes

 

Pour dire

D’après des chercheurs américains, les flavanols et proanthocyanidines du raisin et du vin empêchent le virus du SRAS-CoV-2 de se fixer sur les cellules humaines.

Ces polyphénols également présents dans le thé vert et le cacao pourraient ainsi aider à lutter contre la pandémie.

[Source Vitisphere.com via Ilaria]

05/01/21

De temps en temps
quelque chose est sûre
ne fait aucun doute
comme un repos de l’esprit

Journal aléatoire – Saison 10 – 04/01/21

D’un hiver à l’autre
on oublie
le givre du petit matin à l’intérieur de la caravane
regarder tomber la neige
la paresse du lever
aller chercher au loin l’élan du jour
comme celui de l’année
même si les choses ne reviennent jamais comme avant
jusqu’à présent toujours reviennent les beaux jours

Bonnes fêtes à tous et à chacun

 
rendez-vous l’an prochain

curieux de ce qu’à nous dire il aura

 

La Force entre nous
En deux mille vingt et un
tout ira bien

Journal aléatoire saison 9 – Fin

Radio Aligre FM

Avec Antoine Gallardo, le Boucher du Luberon, dans l’émission Odyssées de Sophie Haluk,

nous avons, tous les trois je crois, passé un bon moment

reliés par téléphone et internet mais très présents

Si vous voulez écouter c’est par ICI

 

Murmures dans l’oreillette

Une vraie rencontre provoque une influence réciproque.
Deux mondes intimes interagissent et chacun modifie l’autre.
[Boris Cyrulnik]

Mais laïque

Parfois l’amour est avec nous
et avec notre esprit

La chance

Parfois on sait exactement
ce que veut dire
lâcher prise

Douceur

Parfois quelqu’un entend tout de votre poésie

Murmures dans l’oreillette

contre le mur au bar
une femme au regard triste
Colette je la nomme
un visage fatigué calé
sous un Stetson
des cheveux bruns sauvages
Régé-Color caramel brûlé
quelque chose de viril
mais de rondes fournitures
sous le manteau au col de fourrure
ne sais quel cheval elle choisit
mais je voudrais
qu’elle gagne

[Clara Regy in Adelino, Journal de Mars, Les Editions du Petit Rameur, via Terre à ciel]