Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

Haïku du Royaume

Marcher les collines
marcher les mousses, les pierres
courir la campagne

Haïku and love

Chacun sa chacune
et l’autre devient soleil
Ton regard rieur

Haïku d’hiver


L’arbre sec tendu
où s’accroche le nuage
il devient feuillage

Les chuchotements dans l’oreillette

Une oeuvre d’art est bonne quand elle est issue de la nécessité. Elle est jugée par la nature de son origine, et par rien d’autre.

[ Rainer Maria Rilke in “Lettres à un jeune poète“]

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

Haïku du Royaume

Marcher les collines
marcher les mousses, les pierres
courir la campagne

Haïku and love

Chacun sa chacune
et l’autre devient soleil
Ton regard rieur

Haïku d’hiver


L’arbre sec tendu
où s’accroche le nuage
il devient feuillage

Les chuchotements dans l’oreillette

Une oeuvre d’art est bonne quand elle est issue de la nécessité. Elle est jugée par la nature de son origine, et par rien d’autre.

[ Rainer Maria Rilke in “Lettres à un jeune poète“]

Chaque écrivain a sa propre réalité de l’affaire d’écrire

Haïku du Royaume

Marcher les collines
marcher les mousses, les pierres
courir la campagne

Haïku and love

Chacun sa chacune
et l’autre devient soleil
Ton regard rieur

Haïku d’hiver


L’arbre sec tendu
où s’accroche le nuage
il devient feuillage

Les chuchotements dans l’oreillette

Une oeuvre d’art est bonne quand elle est issue de la nécessité. Elle est jugée par la nature de son origine, et par rien d’autre.

[ Rainer Maria Rilke in “Lettres à un jeune poète“]