Je ne réponds presque pas aux commentaires, je vous prie de m’en excuser, je ne les publie pas tous (il suffit de me préciser “non public”), mais je les lis et ils sont baume au cœur, partage, présence, c’est cette branche que je rattrape quand me saute trop aux yeux la futilité d’écrire, de soi, chaque jour, et me donne l’impression de marcher dans le vide.

Merci de me lire, de me le dire, d’être là.
Pétales de fleurs sur vous.

On y retourne
Tadam
Saison 8