Ce temps est le nôtre
venu de loin
entre les branches

Sa lumière
un souffle dans le cou

Nous la retrouverons
dans les pas d’un autre jour

Elle redira l’origine
ce qui reste sans chemin.

[Marilyse Leroux in Le temps d’ici – Editions Rhubarbe – (via Michel Fievet)]