Juillet

Les cigales frottent l’air
C’est un juillet comme un autre
Je broie du bleu
N’effrite que des couleurs sèches

[Colette Daviles-Estinès via Revue 17 secondes]