Un perdreau de l’année
sur le mur de pierre
s’envole à mon passage