On ne sait
à quelle saison se vouer
nous inventons des mots
pour un nouveau calendrier
Aujourd’hui c’est l’étomne