Si l’on passe le passé
à la conscience et la morale d’aujourd’hui
attention à ne pas mélanger les principes
et faire la part des choses
séparer les torchons de l’ivraie