Chaque bourgeon qui se déplie
Redonne l’arbre et les saisons
Chaque voix porte plus loin
La vie entre source et sommeil
Jusqu’à la courbe de la mer
Amoureuse de l’horizon.

[Hélène Cadou in Poèmes du temps retrouvé -Editions Rougerie (Via Michel Fievet)]